Slide 1
Architecte Elie Mouyal

PictoELIE MOUYAL

Elie Mouyal, fervent défenseur de l’héritage bâtit marocain, s’est toujours démarqué en tant qu’architecte avant gardiste ayant introduit très tôt des notions fondamentales à l’architecture de nos jours.  

Diplômé de l’UP8 à Paris (1976 à 1982) il introduit dès ses premières années une architecture basé sur les principes structurels et constructifs durables. L’objectif est de renouer avec les traditions locales, les mettre en œuvre tout en les adaptant à une architecture contemporaine. Il s’agit de ressusciter de manière intelligente des techniques millénaires permettant la mise en place de constructions au confort sans égal.  

Les premières études sur l’architecture de terre d’Elie Mouyal se font sur la base de l’œuvre de Hassan Fathy et de ses participations aux premières années de l’atelier « villes orientales », ce qui lui a permit d’effectuer plusieurs séjours d’études dans les médinas tunisiennes. C’est en tant que bâtisseur que commence la carrière d’Elie Mouyal lui permettant de découvrir ce que peut offrir le matériau terre à l’architecture. Débutant ainsi avec une casquette d’entrepreneur l’architecte va durant quatre ans expérimenter toutes les potentialités géométriques et structurelles que peut offrir le matériau. Il crée des lors une entreprise de construction réunissant jusqu’à 200 artisans et ouvriers qu’il prend le soin de former rigoureusement.

En 1987, Elie Mouyal ouvre son agence d’architecture à Marrakech. Le choix n’est pas anodin, la ville ocre possède une terre aux richesses sans égale. Plus de 200 projets seront alors réalisés notamment dans le domaine du développement des matériaux locaux et des techniques de développement durable (étude, réalisation, décoration et aménagement paysager). La réalisation de nombreux bâtiments prestigieux en terre crue donnera lieu à plus de 71 publications dans la presse nationale et internationale.
Véritable précurseur, il introduit dès ses premières années une architecture responsable qui se veut écologique, mettant en place un mode de conception et de réalisation ayant pour préoccupation de concevoir une architecture respectueuse de l’environnement. La mise en place d’un bâtiment efficace est au cœur des réflexions, assurant une excellente isolation thermique et acoustique. Le site et l’orientation du bâtiment sont étudiés afin de réduire l’impact majeur sur l’efficacité énergétique du système de chauffage et de ventilation.  

Elie Mouyal réalise divers projets touchant au résidentiels, resort, plans d’aménagements et bien d’autres. Parmi les grands projets marquants, on peut citer « ANBAR ». Inauguré par sa majesté Mohammed VI et distingué au prix des villes arabes (le Caire 2003). Il s’agit d’un grand ensemble social, « la Médina vertical de 600 unités ». Ce dernier se composé de 600 appartements s’articulant autour d’un espace urbain centrale subdivisé en une mosquée et un jardin public. En 1982, l’architecte reçoit le prix Agakhan pour la « ferme et ateliers pour SOS enfants » à Ait Ourir et en 1991 pour la réalisation d’un Hammam en terre pour la base de l’école aérienne de Marrakech. L’agence a également été lauréate du plan d’aménagement de Marrakech-Médina. Le projet a été l’occasion de nouvelles perspectives de recherches urbaines et architecturales afin de revaloriser la maison à patio, allant du Riad aux formes urbaines d’immeuble à gradin. En 2016, Terra Award choisit de rendre hommage à Elie Mouyal, comme l’un des architectes pionniers de l’architecture contemporaine en terre crue.